Intervention sur l’estime de soi et la confiance en soi

Pour la deuxième année consécutive, Angélique Michelin d’EduSens a proposé des ateliers « Confiance en soi, Estime de soi » dans le cadre de la semaine d’insertion professionnelle des élèves de 2nde du lycée La Fayette, à Clermont-Ferrand. Après de bons retours des élèves ayant participé aux ateliers d’octobre 2019, ce sont cette fois l’intégralité des classes de 2nde qui ont pu y assister ! Une bonne nouvelle, tant cette thématique a son importance, dans un cursus scolaire qui n’est pas toujours choisi.

Premiers pas au lycée…

Au lycée polyvalent La Fayette de Clermont-Ferrand, le mois d’octobre est celui de la semaine d’insertion professionnelle pour tous les élèves de 2ndebac pro. Au programme, lettre de motivation, rencontre avec des chefs d’entreprises, entraînement aux entretiens d’embauche, et… estime de soi et confiance en soi ! Si le programme initial a été un peu bouleversé par la pandémie, il n’était pas question d’annuler l’événement. En effet, c’est une façon, pour les équipes pédagogiques, d’accueillir les nouveaux élèves « en douceur », de leur permettre de mieux se projeter dans leur avenir professionnel, tout en leur offrant la possibilité d’un nouveau départ à l’école. Car choisir la voie professionnelle n’est, encore aujourd’hui, pas suffisamment valorisé. Toujours considérée comme l’orientation « faute de mieux », elle est bien souvent la dernière chance d’élèves qui ont mal à l’école depuis très longtemps. Mal à leur aise dans le système dit « normal », leur départ en lycée pro n’est pas toujours choisi, et s’il l’est, il n’empêche pas quelques blessures à l’âme quoi qu’il en soit.

Des ateliers sur-mesure

Angélique Michelin, d’EduSens, a donc proposé aux élèves de découvrir les notions de confiance en soi et d’estime de soi, dont on parle beaucoup, sans jamais vraiment savoir de quoi il s’agit. Les élèves ont ainsi pu comprendre ce qui différencie confiance et estime, et autoévaluer leur degré de confiance en eux.

L’organisation permettant une intervention auprès de demi-groupes a facilité ces temps de réflexion, tantôt individuelle, tantôt collective, et d’échanges, toujours très riches.

Cette année, le format des ateliers a été revu à la hausse ! Une chance, car cette heure supplémentaire a permis d’aller plus loin que l’année précédente en se demandant quels besoins on devait remplir pour s’épanouir. Les élèves ont ainsi été invités à poursuivre cette réflexion chez eux, et à se projeter. Eh oui, se sentir maître de son avenir est un élément important pour renforcer la confiance en soi !

Confiance et estime, des sujets délicats mais nécessaires

Le bilan de ces ateliers est positif. L’intelligence émotionnelle est encore bien peu abordée dans le parcours scolaire, et pourtant, elle est plus que nécessaire.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que les ateliers se sont toujours déroulés facilement, autant ne pas édulcorer la réalité! Ce n’est pas surprenant : c’est un sujet (très) sensible. On en vient en effet à pointer du doigt des questions « qui grattent », oui, mais qui sont le cœur même de ce qui amène ces jeunes en lycée pro. Parmi elles : Vaut-on vraiment moins que les autres parce qu’on n’a pas de bonnes notes ? Comment prendre un nouveau départ, en quittant (à la fois dans les faits et, plus dur encore, dans sa tête) la place du ou de la « gros(se) nul(le) », « rigolo(te) de service »? Certains élèves ne sont pas là par choix, ils subissent leur orientation, et sont enfermés dans une posture d’élève trop longtemps affichée pour disparaître dès la rentrée au lycée.

De plus, beaucoup ont été amputés, en partie ou en tout, de leur confiance, et ont une estime de soi fragile. Pas facile donc d’aborder ces sujets, et de remettre sa carapace en question, quand c’est elle qui nous protège ! Néanmoins, tous les ateliers ont été d’une richesse incroyable, et c’est bien là le principal !

Bref, ce fut une très belle expérience, qui se prolongera, avec une classe de BTS cette fois, au cours de l’année scolaire !