Délibérations Régionales du Goncourt des lycéens et rencontres auteurs

Après deux mois de lectures assidues des 14 romans en lice, issues de la première sélection du Goncourt, les lycéens délégués de chaque région ont délibéré à huis clos. Antéo Caillot de 1CVP a représenté sa classe à Lyon pour défendre et argumenter les trois romans préférés de la classe de 1ère bac pro communication visuelle-photographie. « Un moment inoubliable » selon ses dires et des « rencontres marquantes ».

Eugénie Borel a eu l’occasion d’échanger lors des rencontres auteurs avec Philippe Jaenada au sujet de son roman « Au printemps des monstres ». (cf photo)

C’est finalement « S’adapter », roman de Clara Dupont-Monod qui remporte le Goncourt des Lycéens 2021, après avoir raflé le Prix Femina et le Prix Landerneau, il y a quelques semaines. Ce roman faisait effectivement parti du trio en lice des 1 CVP et les élèves ont été ravis de savoir que leur avis dans ces délibérations a été crucial.

Sorties Prises de vues extérieures Secondes – BAC PRO PHOTOGRAPHIE

La classe de seconde Bac Pro Photographie expérimente pour la première fois la prise de vue en milieu urbain au sein du quartier d’Estaing de Clermont-Ferrand, dans le cadre de leur cours de prise de vue en photographie avec leur profeseur Mme Paoletti. Les élèves ont réalisés des photographies dans l’intention de créer des diptyques où ils figent le mouvement des corps en l’associant à des fragments de décors urbain aux qualités graphiques. Les objectifs pédagogiques étaient de travailler autour de la vitesse d’obturation, de développer la direction de modèle au sein d’un espace urbain ainsi que de s’initier à la photographie d’architecture et de mode (steetwear).

Prix Ec(h)o-lecteurs

Jeudi 21 octobre les élèves de seconde Bac Pro Communication Visuelle du lycée se sont rendus au lycée Gustave Eiffel de Gannat pour rencontrer les élèves de CAP maintenance des espaces verts dans le cadre de la présentation des livres du prix EC(h)O-Lecteurs et d’un atelier développement durable autour de la création d’un tote bag à partir d’un t-shirt, belle alternative aux sacs plastiques ! L’après-midi a été consacrée à la rencontre d’Arthur Ténor, grand auteur de littérature jeunesse et auteur faisant partie de la sélection du prix Ec(h)o-Lecteurs. Rencontre pétillante, rythmée et très riche par ce cancre devenu auteur ! Merci à la @region_auvergnerhonealpes pour la participation financière qui a permis la réalisation de ce projet inter-établissements qui se poursuit jusqu’à la fin de l’année.

L’expérience de la seconde surprise de l’amour

dav

Jeudi 14 octobre 2021, la classe de 1ère STI2D1 a assisté, à la Comédie de Clermont-Ferrand, à la représentation d’une pièce de Marivaux (dramaturge du XVIIIe), La seconde Surprise de l’amour, mise en scène par Alain Françon. Dans cette comédie, deux personnages, la Marquise et le Chevalier, ont perdu la personne qu’ils aimaient. Au fil de la pièce, ils vont tomber amoureux l’un de l’autre alors qu’ils ne croyaient plus en l’amour.

Qu’ont pensé les élèves de ce spectacle ? Voici leurs réactions :

« L’amour était au centre de la pièce, comme la pièce maîtresse d’un puzzle qui se construisait sous nos yeux. », « Grâce à la mise en scène, on comprenait toutes les manifestations de l’amour et de l’attraction entre la Marquise et le Chevalier. », « Les jeux de lumière mettaient bien en valeur le décor minimaliste et reproduisaient la clarté du soleil. Cela soulignait aussi le côté joyeux de la pièce.», « On a relevé un léger anachronisme dans le mélange des chaises de style et modernes, sans doute pour relier le propos de la pièce à notre époque actuelle. « Les costumes, eux, marquaient le deuil de la Marquise et la condition des domestiques d’une façon plutôt neutre.», « La voix des actrices portait moins que celle des acteurs, ce qui nous a parfois gênés pour la compréhension des dialogues (pas toujours simples) », « Le temps a paru long parfois, malgré le très bon jeu des comédiens et les touches de comique de mots, car la langue soutenue des dialogues nous empêchait de tout comprendre. »

Les élèves de 1ère STI2D1

Workshop « Portraits de cinéma »

Les élèves de Terminale et les professeurs de la section coiffure du lycée Marie Curie, ainsi que Jacques Pouillet intervenant de « La boîte à lentille », avec nos élèves de terminale photographie se sont associés pour travailler sur un même thème  » portraits type lumières de cinéma ». Le projet se réalise sous forme de  » workshop  » en appliquant leurs savoirs faire professionnel sur une semaine scolaire banalisée.  La finalisation et la valorisation de ce projet avec les différents corps de métier se feront à travers une exposition photographique au centre Camille Claudel. 
 C’est l’occasion pour les élèves de découvrir le monde professionnel autrement que à travers les périodes de stages, de développer leurs savoirs faire et d’en acquérir d’autres, comme celles de réaliser un making off.

Exposition Sténopé des 1ère bac pro Photographie

Cette exposition est née du partenariat entre Sténopé et le Lycée La Fayette, avec les élèves de 1ère Bac Pro Photographie.

Elle répond à la vocation de l’association de soutenir les jeunes photographes et, particulièrement dans ce cadre, de contribuer à la formation de photographes en devenir, notamment en leur donnant l’opportunité d’une première exposition collective au sein de la manifestation photographique Les Sténopédies.

Malgré des temps de formation rendus compliqués par l’épidémie, ce projet a été initié au terme de leur année de 2de Bac Pro grâce à l’investissement de leur équipe pédagogique. Il est également le fruit de l’engagement citoyen de ces jeunes photographes.

Au cours des derniers mois, les 15 élèves de la section ont ainsi travaillé sur la Photographie engagée, son impact, et le rôle primordial qui est le sien : nous donner à voir et à réfléchir les multiples pans du monde dans lequel nous évoluons.

Dans ce cadre, l’enjeu était de les accompagner dans les positionnements qui doivent être les leurs en tant que futurs professionnels de l’image ; de leur apprendre aussi comment porter un propos sans entrer dans la facilité de la provocation et de la violence gratuite.

Les travaux présentés dans l’exposition « Ce qui nous anime et nous forge» sont ceux de ces jeunes, témoins d’un temps, d’une génération et de ses préoccupations profondes.

Ce sont quinze jeunes regards, quinze visions de ce qu’ils souhaitaient dénoncer, soutenir, ou revendiquer, qui vous sont présentées ici.

Outre la mise en application de leurs apprentissages techniques, ces travaux sont pour chacun d’entre eux le résultat de réflexions allant de la prise de vue à l’installation dans l’espace d’exposition. Les enjeux de ce projet ont été d’ accompagner ces jeunes photographes aussi bien dans la construction de leurs propos (editing, cadrage, formats,etc.) , que dans la détermination de la scénographie la plus adaptée à leurs partis pris.

Escape game pour découvrir le CDI

Les élèves de secondes générales et professionnelles ont pu participer à un escape game afin de découvrir le CDI et les différentes fonctions de ses espaces. Mme Leveau, professeur documentaliste, a conçu, animé, encadré et guidé les élèves dans leur investigation.

Grâce à cet escape game, les élèves sont devenus acteurs de leurs apprentissages dans une dynamique de groupe. En effet, ces derniers ont pu découvrir le CDI  à travers des énigmes abordant la culture scientifique. Cette séance a aussi permis de favoriser l’intégration des élèves au sein de la classe, de créer des interactions sociales entre les élèves grâce à  leur coopération et leur implication pour résoudre l’escape game.

Cet escape game aura permis aux élèves de s’approprier  les différents espaces du CDI (romans, périodiques, archives, documentaires, etc…) de manière active, d’aiguiser leur esprit critique et leur sens de l’observation, tout en travaillant en équipe. Une expérience ludique qui a beaucoup plu aux élèves autant aux novices qu’aux amateurs d’escape game.

Un CV Vidéo pour se démarquer

« Les étudiants de BTS ERPC de 1re année, option production plurimedia, ont travaillé, avec leur enseignante Mandelle Besset et Pascal Maury de Semeur d’Images, sur la réalisation d’un CV sous forme vidéo. Ils avaient déjà pratiqué le tournage et le montage pour réaliser des capsules pour présenter leurs premiers projets. Cette fois-ci, ils ont utilisé cet outil pour mettre en valeur leurs compétences et partager leur projet professionnel à de futurs employeurs. Au cours des quatre séances, ils ont pu bénéficier des conseils d’un professionnel pour la maîtrise de son image, la scénarisation, le storyboard, le tournage, le montage sur ordinateur ou smartphone et bien sûr la diffusion sur les réseaux. »

Nous remercions la Région qui nous a permis de mener ce projet grâce à son soutien financier.