Astronomie et démarche d’investigation

La tête dans les étoiles Dans le cadre du projet d’initiation à l’astronomie et à la démarche de recherche soutenue par la DAAC en tant que projet culturel et scientifique, les élèves de 1G3 du lycée La Fayette ont bénéficié de plusieurs interventions de l’Association des Astronomes Amateurs d’Auvergne.

Ces interventions ont été appuyées par deux expositions de 8 panneaux chacune sur « Naissances, vie et mort des étoiles » et sur « La Lune, notre satellite ». Ces séances préparées en coordination avec les astronomes et leur professeure Mme Cartier, ont été  l’occasion de montrer la complexité du réel lui-même et de répondre aux attentes du programme d’enseignement scientifique par la mise en œuvre d’ateliers tournants.

Ces temps furent consacrés à la découverte de différents appareils d’observations du ciel avec un retour sur l’histoire des sciences et des savoirs,la formation des images, les chambres noires et les sténopés, l’évolution des connaissances, Galilée, sa lunette et ses découvertes, l’évolution des modèles, les raisons qui ont poussé à la fabrication du télescope de Newton…

Les élèves ont pu utiliser leurs connaissances pour comprendre le principe de la lunette et du télescope à partir d’instruments pédagogiques, et pu se familiariser avec un vocabulaire propre aux caractéristiques de différents instruments d’optique.

Ce fut aussi pour eux l’occasion :

  • De revenir sur la lumière messagère des étoiles et sur l’acquisition concrète d’informations ainsi que leurs interprétations.
  • De se tourner vers le Soleil en respectant les principes de sécurité et de prévention qu’impose son observation, revenir sur les étoiles, leur naissance, leur évolution, leur mort.
  • D’observer le spectre d’absorption du Soleil, refaire le lien avec les informations qu’il nous apporte, la modélisation du corps noir….
  • Devoir et échanger au sujet des filtres spéciaux utilisés pour observer l’étoile de notre système solaire.
  • De discuter de la préparation d’une séance d’observation.
  • De voir le Soleil au travers d’appareils avec et sans suivi automatique.

Ces séances ont été l’occasion de répondre aux questions que les élèves se posaient sur leur orientation et les métiers qui s’ouvrent à eux en astrophysique ou cosmochimie.

Ces temps d’échange ont été très riches et très appréciés par les élèves comme par les intervenants qui ont à chaque fois souligné le vif intérêt de ces jeunes, leurs nombreuses questions pertinentes et l’appétence de culture scientifique. Les élèves ont apprécié ces rencontres et ont remarqué la passion qui animait ces intervenants !

Cet engouement permet de prolonger le projet par d’autres initiatives prévues en fin d’année, toujours avec des astronomes, mais aussi des chercheurs.

Nous remercions encore la DAAC de Clermont-Ferrand sans qui cette action ne pourrait pas être menée.